D'où vient-elle ?

Une fête au Dresny, commune de Plessé, quelle drôle d’idée !

En 1997, Laurent Chalet, éleveur au Dresny-Plessé et nouveau président de l’APRBN depuis 1996 (association pour la Promotion de la Race Bovine Nantaise, créée fin 1990) estime qu’il faut créer un évènement pour, d’une part, s’ouvrir au public et, d’autre part, montrer cette vache aux anciens des alentours de Plessé afin de réveiller en eux de vieux souvenirs.

laurent chaletTous les membres de l’APRBN n’étaient pas convaincus de l’impact ou de l’utilité d’un tel évènement, ce fut pourtant une réussite (2000 personnes) grâce notamment au dynamisme et à l’efficacité d’Anim’Dresny, jeune comité des fêtes fraîchement créé.

Depuis, les fêtes se sont succédées, avec un succès grandissant !

En coulisses, pour l’organisation de la Fête de la vache nantaise et des races locales, on trouve les membres de l’association Pas Bête la Fête. En septembre 2014, l’association, créée en 2003, fêtera les 17 années d’existence de la fête. 

La gestion d’un tel évènement ne s’improvise pas. Tout commence par la constitution d’un conseil d’administration (21 membres à ce jour), et la mise en place d’une dizaine de commissions thématiques, chacune assumant un rôle bien particulier dans la préparation de la fête : Communication, Animations, Restauration, Accueil des bénévoles, Matériel, Relations extérieures, Villages … La réflexion débute près d’un an et demi en amont. Et pour l’évènement en tant que tel, sur les trois jours, on compte plus de 1.000 bénévoles au total ! Une véritable aventure humaine, empreinte de mixité sociale et intergénérationnelle, « très appréciée » des bénévoles. Les membres de l’association se déclarent également attachés à des valeurs telles que la convivialité, le « faire ensemble », la gratuité pour l’accès à la fête, la pratique de tarifs raisonnables pour les consommations et les repas (Questionnaire réalisé auprès des membres de l’association PBLF, 2012).

Si l’une des actions de l’association Pas Bête la Fête est l’organisation de la Fête de la vache nantaise et des races locales, son objectif principal, de manière plus large, est la mise en valeur de la bio-diversité et du développement durable, en insistant sur les problématiques liées au monde paysan. La volonté est de sensibiliser le public, de l’amener à s’interroger et à agir sur ses pratiques de consommateur, en mettant notamment en avant les circuits courts (ventes directes, AMAP ...) ; de proposer d’autres modèles d’échanges et de relations humaines ; de valoriser le « faire ensemble », les solidarités et les échanges culturels.

Le portrait de l’association ne serait pas complet si l’on ne citait pas ses actions pédagogiques. Parce que le monde de demain se prépare dès aujourd’hui, la sensibilisation du jeune public apparaissait comme une évidente nécessité. C’est pour cette raison que la Journée de la diversité et du développement durable expliqués aux enfants a été créée, en direction de ce public particulier. Trois éditions se sont tenues, en 2007, 2010 et 2012. A chaque fois, 400 élèves de cycle 3 (CE2, CM1, CM2) sont reçus sur un site aménagé pour l’occasion, avec propositions d’ateliers d’observation, d’échanges et de pratique, animés par des associations partenaires (ex. de thèmes présentés : l’apiculture, le jardin, les énergies renouvelables, les oiseaux, la faune sauvage et aquacole, l’élevage, l’alimentation, le recyclage des déchets …). La journée se poursuit par un pique-nique partagé, et un spectacle présenté aux enfants.

 

 

 

pdlcg44plessepays de redoncredit agricolegroupamamutuellespdvinfos redonfrance bleunordnord tourismepdc

colarenaterre a lassiettepotiertpgrgtv-44top officerationallg serviceslenormandcoviaduvachercumamanitoumfrbois plusedou breizhle sillonjnltoutseloueequip servicesruffault